Le cirque et nous

     Les arts du cirque occupent une place croissante dans les activités culturelles, artistiques, éducatives et de loisirs. Son enseignement touche au développement physique, moral et artistique de la personne.

     La pratique du cirque veut faire de l'élève, non pas un spectacteur passif, un consommateur, de l'enseignement de l'animateur, mais quelqu'un qui vit une expérience, qui s'essaie à faire. Cela passe par le corps, le sentiment, la sensibilité, l'imaginaire. Par l'expérience concrète s'expérimente le fait que les savoirs ne se communiquent pas totalement par la parole. Ils se révèlent dans le vécu et se construisent dans l'action.

     Grace à la diversité des disciplines abordées, l'enfant a la possibilité de s'orienter vers ce qui lui correspond le plus, vers ce qu'il se sent le plus apte à affronter, que ce soit au niveau des risques ou de l'expression des sentiments et des émotions. Il découvre son corps grace à des situations inhabituelles. Le cirque est avant tout un langage du corps.

     Les techniques développées :

  • L'acrobatie : technique de base du cirque grace au travail de l'agilité au sol. L'acrobatie permet la prise de conscience de son corps dans diverses positions, ainsi que la coordination des gestes pour aboutir à une maitrise de soi dans des situations inhabituelles.
  • Portés / pyramides : situation même de coopération. ce type d'activité ne peut fonctionner que grace à une écoute mutuelle, une recherche collective. Les porteurs et les voltigeurs ont besoin les uns des autres pour que les positions puissent aboutir, ils apprennent à prendre soin du corps des autres. Pour cela, il est nécessaire que chacun prenne conscience de l'importance de son rôle dans l'élaboration d'une entreprise commune.
  • Equilibre sur objets : L'équilibre n'existe que dans le déséquilibre. La maitrise de cet art passe par un travail de concentration. L'enfant va donc apprendre à améliorer sa respiration, à maitriser ses émotions, le relachement et la relaxation. L'instabilité mène à une recherche de la posture ou des mouvements idéaux qui mènent à la maîtrise de l'équilibre et à une limitation des risques.
  • Jonglerie / Manipulation : les manipulations d'objets divers (balles, foulards, massues, anneaux, diabolos, baton du diable, assiettes chinoises...) permet avant tout de travailler sur les capacités manuelles : l'agilité manuelle, l'ambidextrie ( l'enfant prend conscience de la nécessité d'une maitrise égale des mains droites et gauches). La jonglerie permet également d'améliorer : Les fonctions de perception des formes dans l'espace, la notion de rythme (la jonglerie est une musique muette du mouvement), le sens du toucher.
  • création / spectacles : le cirque n'existe pas sans spectacle, c'est son fondement même. Le travail de création de spectacle permet à chaque enfant de mettre en piste ses sentiments dans des situations où il est lui même créateur de ses moyens d'expression. Il apprend à oser devant l'autre, prendre des risques, gérer ses émotions, développer l'imaginaire.

    

Le cirque fait appel à tous les sens. C'est avant toutr une activité d'expression.

Le cirque n'existe pas sans public, sans rire, sans cri, sans souffle.

Le cirque est une expression humaine.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×